Code de déontologie

Préambule

Ce code de déontologie a été adopté le 14 mai 2005 par les membres de l’Association professionnelle des techniciennes et techniciens en documentation du Québec (APTDQ), réunis en assemblée générale à Montréal.

Bien qu’il ne puisse avoir force de loi, le présent code contribue toutefois à encadrer l’exercice de la profession et fixe les normes minimales de conduite des membres de l’Association envers les employeurs et les usagers des services d’information.

Il est constitué de deux volets : les définitions puis les devoirs et responsabilités envers l’utilisateur, l’employeur, l’information et la profession.

Définitions

APTDQ : Association professionnelle des techniciennes et techniciens en documentation du Québec, organisme sans but lucratif dont les mandats sont de :

  1. regrouper en association des personnes dont la profession est technicienne ou technicien en documentation;
  2. faire reconnaître et promouvoir auprès des autorités compétentes le caractère professionnel de la profession;
  3. défendre et promouvoir les intérêts de ses membres et de la profession;
  4. représenter ses membres auprès des autorités;
  5. fournir des services de toute nature en relation avec les buts de l’Association;
  6. favoriser le développement de la profession.

Technicienne ou technicien en documentation : Toute personne détenant un diplôme d’études collégiales en Techniques de la documentation ou en Bibliotechnique émis par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec.

Code de déontologie : Texte réglementaire énonçant les règles de conduite établies à l’intention des membres d’un groupement professionnel et faisant état des devoirs, des obligations et des responsabilités auxquels ils sont soumis dans l’exercice de leur profession (1).

Usager : Personne qui fréquente et utilise les services offerts par un service d’information, une bibliothèque, un centre de documentation, un centre d’archives, un service de gestion documentaire ou tout autre lieu offrant l’accessibilité à de la documentation, sous quelque format que ce soit.

Devoirs et responsabilités

Envers l’usager

  1. Respect des usagers : la technicienne ou le technicien en documentation ne peut refuser de répondre à une demande d’information pour un motif discriminatoire, quel qu’il soit. Il est courtois, aimable et respectueux lors de ses interactions avec l’usager. Il place l’intérêt de l’usager avant le sien.
  2. Accessibilité à l’information : la technicienne ou le technicien en documentation facilite l’accès à l’information désirée par l’usager dans la mesure où ses fonctions le lui permettent et s’oppose aux tentatives de brimer le droit des usagers à l’information, à la connaissance et à la culture. Il doit, en outre, si l’usager lui en fait la demande, lui rendre accessibles toutes les informations qu’il détient sur celui-ci, mises à part celles de nature confidentielle collectées par le service.
  3. Confidentialité : la technicienne ou le technicien en documentation respecte le caractère confidentiel des demandes d’information qui lui sont faites.
  4. Efficacité : la technicienne ou le technicien en documentation répond avec diligence à toute demande d’information.
  5. Intégrité : la technicienne ou le technicien en documentation oriente l’usager vers un autre professionnel si sa demande d’information dépasse ses compétences. Il s’assure également de la validité et de la conformité de l’information fournie en réponse à la demande de l’usager.

Envers son employeur

  1. Respect des biens : la technicienne ou le technicien en documentation emploie à bon escient les ressources et les outils mis à sa disposition. Il s’assure également du respect des licences liées aux produits acquis par son organisation et dont il a la responsabilité.
  2. Loyauté : la technicienne ou le technicien en documentation se conforme aux directives ou règlements édictés pour le service auquel il est rattaché et il est loyal envers son employeur. Il ne cherche pas à se placer en situation de conflit d’intérêts.
  3. Intégrité : la technicienne ou le technicien en documentation refuse tout mandat dépassant ses compétences ou s’il n’a pas les outils pour le réaliser. Il cherchera à acquérir les compétences nécessaires à la réalisation de ses mandats.
  4. Confidentialité : la technicienne ou le technicien en documentation respecte le caractère confidentiel des informations reçues et transmises dans le cadre des mandats qui lui sont confiés.
  5. Respect des normes : la technicienne ou le technicien en documentation respecte les normes, les méthodes et les règles de travail établies par son service ainsi que la législation liée au mandat réalisé.

Envers l’information

  1. Respect du droit d’auteur : la technicienne ou le technicien en documentation respecte les droits d’auteurs liés aux sources utilisées ou citées.
  2. Confidentialité : la technicienne ou le technicien en documentation respecte la nature confidentielle des documents qui lui sont confiés.
  3. Responsabilité à l’égard du fond documentaire : la technicienne ou le technicien en documentation est responsable du fonds documentaire dont il est dépositaire. Il cherche à en préserver l’intégrité physique et intellectuelle.
  4.  Appropriation intellectuelle : La technicienne ou le technicien en documentation doit obtenir l’autorisation préalable de l’auteur d’une œuvre ou d’un outil de travail avant de l’adapter pour son milieu documentaire. Il doit indiquer la source dans la nouvelle œuvre créée. Il respecte le travail effectué précédemment par d’autres techniciennes ou techniciens et reconnaît la valeur du travail d’autrui.

Envers la profession

  1. Promotion de la profession : la technicienne ou le technicien en documentation doit promouvoir la profession dans son milieu de travail et auprès des employeurs potentiels.
  2. Reconnaissance de la profession : la technicienne ou le technicien en documentation contribue à la reconnaissance de la profession par son employeur et par ses collègues de travail.
  3. Perfectionnement : la technicienne ou le technicien en documentation doit parfaire ses connaissances de façon continue en participant à des ateliers, en suivant des cours, ou encore par autodidaxie, en s’informant sur les développements reliés au monde documentaire.
  4. Partage des connaissances et entraide mutuelle : la technicienne ou le technicien en documentation, dans un esprit d’entraide mutuelle, se rend disponible aux demandes ou aux questionnements d’autres collègues techniciens, qu’ils soient employés du même organisme ou non.
  5. Vie associative : la technicienne ou le technicien en documentation participe activement à la vie associative en représentant l’Association dans ses comités ou en participant aux activités organisées par celle-ci.
  6. Promotion de l’Association : la technicienne ou le technicien en documentation fait la promotion de l’Association auprès de futurs candidats ou de collègues non membres.

(1) Ensemble des règles et des devoirs qui régissent une profession ou une fonction, la conduite de ceux qui l’exercent, les rapports entre ceux-ci et leurs clients ou le public, habituellement définis par un ordre professionnel. Office québécois de la langue française.