Info-documentation de Mars 2018 + Extrait no 1

Notre numéro trimestriel de l’Info-documentation  Mars 2018 vient tout juste de sortir! Nous vous donnons l’occasion de lire deux extraits.  Le premier article concerne les Normes de Catalogage. Le deuxième article suivra sous peu. Surveillez le site internet.

Bonne lecture!

Extrait 1 Mars 2018

 

Normes de catalogage

PAR VÉRONIQUE CAYOUETTE

RDA et bientôt LRM !

La norme de catalogage RDA (Ressources : description et accès) se répand à travers le monde et déjà on annonce son remplacement par une nouvelle norme : l’IFLA Library Reference Model ou LRM. Mais qu’est-ce que cette nouvelle norme, au juste ? Tout d’abord, un peu d’histoire.

 

RCAA2

Après plusieurs décennies de tentatives de coopération pour produire un code unique de catalogage international, les Règles de catalogage anglo-américaines paraissent en 1967. Mais elles ne font pas l’unanimité, puisque deux textes distincts paraissent : un nord-américain et un britannique. Dès lors, on tente de réconcilier les deux textes et de susciter un intérêt international pour les RCAA en facilitant son utilisation dans les pays autres que les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni. C’est à cette époque que l’on crée le Joint Steering Committee for Revision of AACR (JSC) composé de cinq organismes participants (l’American Library Association, la British Library, le Comité canadien de catalogage, la Library Association et la Library of Congress). La deuxième édition paraît en 1978. Bien que ponctuées de controverses et de difficultés de mise en œuvre, les RCAA2 s’imposent à travers le monde, principalement dans les pays de langue anglaise. Une révision est effectuée en 1988.

La coopération internationale continue et, après l’ajout d’autres organismes partenaires, les responsabilités et les relations entre les organismes sont clarifiées et l’on crée le « Comité des directeurs » (ou Committee of Principals) qui a pour principale fonction de réviser les développements et les progrès des travaux du JSC, lequel est responsable d’assurer le processus continu de révision des règles.

La révision de 1998 marque un tournant, puisque les règles seront publiées pour la première fois tant en format papier qu’en format électronique. Parallèlement, l’arrivée de nouveaux formats de documents, tels que les documents numériques, soulève des questionnements quant à l’application des RCAA2 pour leur traitement. Une révision en profondeur des RCAA2 est rendue nécessaire. (Manning, 1998)

 

RDA

C’est en juin 2010 qu’est publié le code RDA en remplacement des RCAA2. Très influencées par les RCAA2, les normes RDA les reprennent largement en les répartissant entre les entités du modèle FRBR (voir la description ci-dessous), mais sans remettre en question les limites historiques de leur élaboration. Elles sont conçues en respectant les mêmes instances que les RCAA2 (JSC for Revision of AACR – JSC for Development of RDA pour les RDA – et Committee of Principals), mais seules les instances de quatre pays participent à leur développement : l’Australie, le Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni. Même l’International Federation of Library Association (IFLA) n’a pas été associée au processus. Le JSC a consulté les responsables des règles de catalogage d’autres pays, mais ces avis n’étaient que consultatifs. Cette insuffisance a mis en évidence le fait que les RDA ne répondaient pas aux besoins ou aux réalités de plusieurs pays.

Le code RDA devant être internationalisé, plusieurs groupes de travail ont été créés, invitant plusieurs pays à participer à sa révision. De plus, une refonte complète de sa gouvernance a été entreprise en 2013 afin d’atténuer la prédominance du monde anglo-américain et de favoriser une représentation plus équilibrée des différentes régions du monde. En 2015, le JSC est remplacé par le RDA Steering Committee (RSC) et le Committee of Principals par le RDA Board. Les représentants proviennent de six régions du monde : l’Afrique, l’Amérique latine et Les Caraïbes, l’Amérique du Nord, l’Asie, l’Europe et l’Océanie. La mise en place de cette nouvelle structure devrait se terminer en 2019. (Leresche, 2017, p. 24)

 

FRBR, FRAD et FRSAD

Un effort pour modéliser les métadonnées bibliographiques a été entrepris dans les années 1990, ayant pour résultat le texte fondateur du modèle FRBR (Functional requirements for bibliographic records) contenu dans le rapport final sur les Fonctionnalités requises des notices bibliographiques. Produit par l’IFLA et publié en 1998, il aura constitué le point de départ d’une évolution profonde dans la compréhension des métadonnées bibliographiques. Deux autres modèles ont suivi : FRAD (Functional requirements for authority data), ou en français

 

Pour lire l’article complet : Extrait 1 Mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *